Jovenel Moise publie le budget et s’adresse à la nation

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Jovenel Moise publie le budget et s’adresse à la nation

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
imageJovenel Moise

Le président de la République ne bronche pas malgré les pressions de la rue. Il montre ses muscles et veut passer en force. Dans une adresse à la nation vendredi, Jovenel Moïse, avec une rare autorité, annonce qu’il maintient sa décision relative à la loi de finances 2017-2018 votée au Parlement. Conscient du déficit de communication auquel fait face son administration, il en a profité pour lancer sa propre émission baptisée « Pawòl chanjman », qu’il animera deux fois par mois.

Le budget rentrera en vigueur le 1er octobre 2017 pour finir le 30 septembre 2018 ! Le président de la République a parlé. Face aux pressions de la rue, Jovenel Moïse décide maintenant de communiquer sur le budget et souligne, avec autorité, qu’il entend maintenir ses décisions. Dans le budget 2017-2018 voté au Parlement, a-t-il dit, il y a de l’argent pour la reconstruction du réseau électrique de Port-de-Paix, la construction des routes à travers le pays, l’électrification de 20 communes dans le Sud, de l’argent pour la DINEPA, de l’argent pour le traitement des eaux de rivière, de l’argent pour la construction de barrages d’irrigation, l’achat d’équipements, la construction de 2 000 maisons dans le grand Sud…ce que aucun ministre ni même le Premier n’avait su dire.

Après avoir fait ces énumérations, le chef de l’État, dans cette adresse à la nation qui donne naissance à l’émission « Pawòl chanjman », indique que c’est grâce  aux taxes et à l’impôt que ces projets seront matérialisés.

Pour ceux qui critiquent le montant élevé du Parlement dans le budget, Jovenel Moïse a fait savoir que 50% des 7.2 milliards de gourdes allouées aux sénateurs et députés serviraient à la reconstruction du Parlement.  Selon lui, des gens ont beaucoup menti à la population sur le budget.

Parce que le passeport passera de cinq ans à 10 ans, le président estime que c’est normal qu’il coûte maintenant plus cher qu’avant.

Le locataire du Palais national a promis qu’il s’assurerait que l’argent dans le budget soit bien dépensé. Il a appelé la population au calme et à suivre le travail du président qu’elle a élu. Il a aussi appelé les victimes de la manifestation violente du mardi 12 septembre à porter plainte à la justice contre les casseurs afin, a-t-il dit, de pouvoir retrouver leurs biens.

« Je vais mettre de l’ordre et de la discipline dans le désordre », a martelé le chef de l’État. « Pendant que je suis président, il n’y aura pas de casse », a-t-il affirmé. Les élections sont le seul chemin pour accéder au Palais national, a déclaré M. Moïse comme une réponse à ceux qui exigent déjà son départ. « Mes décisions, elles sont difficiles, mais je vais les prendre », a-t-il fulminé, soulignant qu’aucun pays ne peut fonctionner sans la stabilité politique.

L’ancien entrepreneur agricole et ancien patron de la compagnie de plantation de bananes, AGRITRANS, a rassuré qu’il ne travaillerait jamais contre le peuple qui l’a élu. Selon lui, ses seuls amis c’est le peuple.

Jovenel Moïse a rappelé que tout comme le budget, il y a beaucoup de tergiversations autour de lui quand il était candidat à la présidence. « Mais vous avez fait de moi le président », se targue-t-il comme une victoire annoncée sur la publication du budget dans le journal officiel Le Moniteur.

Malgré la présence de ses quatre porte-paroles et un ministère de la Communication, pour communiquer directement avec la population, le chef de l’État initie sa propre émission baptisée “Pawòl chanjman”. Deux fois par mois, Jovenel Moïse promet de s’entretenir lui-même avec la population sur un sujet bien spécifique

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »