Message tel recu

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Message tel que reçu

De l’incident à l’indécence : La mauvaise gestion de l’ère de Jean Marie Guillaume, Schiller Jean Baptiste et Jean Marie Altema

Au cours  d’une émission de radio diffusée sur la bande Fm de la capitale, un journaliste  vedette connu sous le nom de Péguy Jean a fait une analyse de tous les dérives commis par la bande à ces derniers sur l’ensemble des dossiers gérés jusqu’à date. Tout a commencé en Mai 2011, avec l’arrivée  de Michel Joseph Martelly, Jean Marie Guillaume, un bras droit de Laurent Lamothe s’est vite taillé une place au sein du CONATEL

Quelques mois plus tard, Jean Marie Guillaume, a été indexé par le parlement haïtien comme quelqu’un qui a détourné des millions de dollars dans la gestion du fond national pour l’éducation (FNE), et le budget alloué à l’institution qu’il dirigeait. Peu de temps après, le parlement avait pris une résolution pour demander au président de la République  de renvoyer Monsieur Jean Marie Guillaume  pour son implication dans le détournement des fonds et la dilapidation des caisses de l’Etat, ce qui a été confirmé par les enquêteurs de l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC)

Tout ceci se passe dans le sillage du  CONATEL en complicité avec des hommes forts comme Schiller Jean Baptiste et Jean Marie Altema, actuel  directeur général de l’institution depuis le mois d’Avril dernier, sous le gouvernement de transition. Après le départ de Martelly, des tractations ont été faites par Jean Marie Guillaume afin de propulser Jean Marie Altema, directeur adjoint dès lors, et un complice de ce dernier, pour  maintenir  le statuquo. Comme une trainée de poudre, l’affaire du Président du groupe signal FM a éclaboussé tous les actes de corruption commis par le directeur du CONATEL, et s’est vite répandue sur les réseaux sociaux.

Jean Marie Altema, fustige après les récentes déclarations faites par Luckner Désir, sur d’éventuels cas de corruption entre CONATEL, institution dirigée par ce dernier et la compagnie Bytech, qui sous- traite des activités avec une compagnie Américaine connu sur le  nom de crossover sur la question de by passing. D’aucuns pensent que la question du by passing a été réalisée par des arnaqueurs qui trafiquent le système des appels internationaux, cependant pour l’histoire et pour la vérité nous tenons à  informer la société Haïtienne que ce trafique a été fait par le Directeur du CONATEL et son bras droit Schiller Jean Baptiste en vue de percevoir les frais qui normalement devraient être payer par les compagnies internationales pour les appels  internationaux émis ou reçu sur l’étendue du territoire national à l’Etat Haïtien . Schiller Jean Baptiste ancien chef du cabinet de Jean Marie Guillaume, est considéré  par les acteurs du secteur des télécommunications comme un danger qui non seulement empêchait l’atterrissage de beaucoup de  projets phares, tel que la transition numérique, mais aussi qui détournait les fonds alloués à toutes activités destinées à l’accomplissement de ces projets, y compris l’achat des véhicules privés avec l’argent de l’institution.

Pour l’essentiel, Jean Marie Altema, assimilait toutes ces révélations à des actes de  persécution, auquel il n’a pas jugé de donner une réponse. Comme tout politicien, après  plusieurs semaines Jean Marie Altema, a fait l’objet d’une citation judiciaire au journaliste Luckner Désir dit Louco de la station signal FM, qui selon lui a été tout simplement un acte diffamatoire.

L’affaire  a été entendue par un juge de la juridiction de Port-au-Prince. Devant le juge, Jean Marie Altema a réfuté en bloc l’existence réelle du contrat signé entre l’institution qu’il dirige, la compagnie Bytech et la compagnie crossover qui l’a sous-traite, cependant au tribunal, le journaliste vedette de l’émission Bon signal a prouvé au juge l’existence du contrat par les documents à l’appui et que le directeur général avait menti au juge, en réfutant les allégations faites contre lui. En acceptant par la suite que ce dit contrat a été  bel et bien signé par les deux institutions, Après plusieurs tentatives  d’actes mensongers. N’est-ce pas d’une grande incidence ? N’est-ce pas de l’indécence ?

Comment un homme d’Etat, qui gère les affaires publiques, aurait pu se donner la peine de mentir à la justice et à la nation ? Pourquoi  Jean Marie Altema est revenu sur sa déclaration après avoir menti au juge ? Quelle indécence ? N’a-t-on pas compris par ces actions mauvaises, que Jean Marie Altema est un homme malhonnête indigne et mal intentionné. ? Depuis son arrivée à la tête du CONATEL,  il s’est toujours impliqué dans des choses mauvaises, et  ignobles.

Dans l’affaire opposant LOUCO et le directeur, il a vite cherché une entente à l’amiable pour empêcher que la lumière soit faite sur les actes de corruption. Pourquoi cherche t-il une entente ? N’est-ce pas de l’incohérence ? Comment aurait-il demandé une entente à l’amiable, quand  c’est lui qui a cité Luckner Désir ?  N’est-ce pas là un homme inconstant  et irrésolus dans toutes ses voies ?  N’est-ce pas de l’indécence, quand un homme de son envergure cherche à foudroyer un juge pour  fermer le dossier, et corrompre le plaignant ?

Dans tous ces actes de corruption, Jean Marie Altema agirait-il seul ? Un homme seul pourrait-il avoir la capacité suffisante pour manœuvrer toutes ces actions ? Selon une source digne de confiance, Schiller Jean Baptiste, Jean Marie Altema et Jean Marie Guillaume sont les maitres de la corruption au niveau du CONATEL. Toujours selon nos sources, le premier a été révoqué en 2007 par l’ancien directeur général Montaigne Marcelin pour des actes de vol et de corruption au sein de l’institution où il a détourné environs 200 000 à 300 000 dollars américains à son profit. Schiller Jean Baptiste est le grand agencier de tous les actes de vol et de corruption depuis les 6 dernières années. C’est ce dernier, selon les dire  qui est l’homme de main derrière tous les actes de vol et de corruption enregistrés au sein du CONATEL. La question que beaucoup se posent en ce moment, Pourquoi Jean Marie Guillaume Cherche t-il  à positionner Schiller Jean Baptiste un corrompu avéré  à la tête du CONATEL ?

Le président de la république va t-il  se laisser piéger par ses corrompus pour mettre frein  à ses projets pour le secteur des télécommunications ? Va-t-il laisser une institution comme le CONATEL, qui représente 27% du budget national entre les mains de ces  corrompus ? Va-t-il faire la continuité ? Le moment est venu avec ce nouveau président pour que le CONATEL, reprenne sa place parmi les institutions et joue pleinement  son rôle dans le processus du développement économique du pays.

Arrêter le processus de corruption qui gangrène le CONATEL, c’est permettre à la bonne gouvernance de prendre sa place, ce serait aussi justice pour les opérateurs, justice pour les contribuables, justice pour la société en générale.

C’est au nom de la morale et du bon sens que nous dressons ce factum  acerbe  aux autorités et à la presse pour que le pillage, le vol et la corruption cessent et  que le droit triomphe  !!!!!

Vive la justice !!

Vive l’équité !!

Vive la bonne gouvernance !!

Vive la morale et la décence !!

Port-au-Prince, 12 Février 2017

Marc Andy Paul, Sociologue

N.B pour toutes informations supplmentaires veifier le sit ULCC faisant mention d schiller Jean Baptiste

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »